P1000905

Dans cette lassitude aux multiples raisons

Qui m’oppresse et m’étreint, je sais qu’il faut, lucide,

Avancer sans faillir et le lac translucide

Aux douces fleurs de givre offre des horizons

 

Que traduisent parfois d’antiques vers scazons !

J’accepte les reflets d’un ciel qui se décide

A briser  en éclats  le gel d’une eau placide

Où s’entend  le choral  des dernières saisons !

 

Là-bas près de la rive un premier pas  s’élance

Et glisse  avant l’envol qui  fait cesser les peurs.

La branche repliée ose sans nonchalance

 

Accompagner l’effort, éveiller les torpeurs

Alors  sans bruit  l’hiver en reflux subreptice

Eteint tous ses frimas,  puis signe   l’armistice !

Cécile Arielle 22 Février 2012

 P1000906

P1000910

P1000915

P1000913

P1000901

P1000909

P1000923