Océan de fleurs

24 mars 2017

En attendant le soleil ...

P1210247

P1210248

P1210251

P1210254

P1210255

P1210260

P1210261

P1210262

P1210268

P1210271

 

P1210273

P1210281

P1210285

P1210256

Posté par oceandefleurs à 16:26 - Commentaires [5] - Permalien [#]


22 mars 2017

P1210224

Anniversaire virtuel

Anniversaire virtuel

Un tout dernier regard sur notre fleur symbole

Alors qu’impitoyable, fuit,  en silence,  le temps

Entre un vingt-deux Mars, et le prochain Printemps !

Et je viens aujourd’hui te l’offrir, en obole.

 

A quoi bon rechercher emphase ou hyperbole

Au sein des souvenirs au rythme intermittent ?

La mémoire est fidèle et voilà que,  latent, 

Le réel  embrumé  se mue en parabole :

 

Il était autrefois  deux oiseaux sur un fil

Un orage survînt, aussi traître que vil

Un éclair atteignit  le cœur  le plus affable

 

Et vite l’enferma  dans un noir corridor.

Mais l’âme s’échappa, comme le dit la fable,

Et fidèle, jaillit en mille perles d’or.

Cécile Arielle 16 Mars 2017

 

P1210226

Posté par oceandefleurs à 05:19 - Commentaires [7] - Permalien [#]

20 mars 2017

P1210215

P1210207

P1210206

P1210210

P1210219

P1210213

P1210209

P1210218

P1210242

P1210211

 

P1210237

P1210244

 

Posté par oceandefleurs à 04:47 - Commentaires [5] - Permalien [#]

17 mars 2017

Au soleil, dans ma rue ...

P1210227

P1210228

P1210229

P1210232

P1210230

P1210231

P1210234

P1210240

P1210236

Posté par oceandefleurs à 05:12 - Commentaires [5] - Permalien [#]

15 mars 2017

P1210202

P1210200

P1210198

P1210197

P1210199

 

P1210205

P1210217

P1210204

P1210208

P1210221

Posté par oceandefleurs à 05:35 - Commentaires [5] - Permalien [#]


12 mars 2017

P1210185

P1210184

P1210186

P1210193

P1210194

 

P1210188

 

P1210191

P1210192

P1210187

P1210190

P1210195

Posté par oceandefleurs à 05:02 - Commentaires [6] - Permalien [#]

08 mars 2017

P1210170

P1210165

P1210171

P1210173

P1210176

 

P1210166

P1210175

P1210172

P1210179

P1210177

P1210180

P1210182

Et pendant ce temps-là,  dans l’œil noir de l’espace

Une étoile après l’autre éteint son feu secret

Victime de l’attrait  d’un leurre ou d’un décret

Qui précipite l’astre  en la sinistre impasse …

 

Et pendant ce temps-là,  des mondes prennent place

Au sein d’un univers en l’essor  si discret

Que la Terre  ne peut,   de son esprit concret,

Imaginer qu’un jour  l’un d’entre eux la remplace !

 

Et pendant ce temps-là chacun lutte  et se bat

Pour  exister encore  un jour, le temps d’un souffle

Afin de vaincre l’autre en un dernier combat …

 

Et pendant ce temps-là,  je cours  et je m’essouffle

A suivre ta lumière  afin que nos chemins

 Convergent pour sceller nos éternels demains

Cécile Arielle 10 Février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par oceandefleurs à 05:11 - Commentaires [7] - Permalien [#]

26 février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1210117

P1210146

P1210150

P1210151

 

P1210152

P1210153

P1210145

 

P1210162

P1210163

 

P1210158

P1210159

P1210154

 

Le silence des fleurs apaise et  nous  rassure

Et dans le brouhaha qui  rend folles nos vies

Il est bon d’observer au gré de nos envies

Une pause en couleur sans craindre la  morsure

 

Amère des rumeurs,  sans peur de la censure !

Elles naissent au  jour,  par tant d’autres  suivies

Aussitôt qu’elles sont, par le soleil, servies.

Elles ont la pudeur  de taire leur blessure

 

Imposée au seul gré de quelques giboulées, 

Repliant  vers le soir, chacun de leurs pétales.

Une étoile saisit leurs frayeurs envolées.

 

Au secret de la nuit, la comète en cheveux

File ! Et les univers partagent tous leurs vœux …

Les fleurs  bercent la lune en mille ombres  étales.

Cécile Arielle, 25 Février 2017

Posté par oceandefleurs à 05:09 - Commentaires [8] - Permalien [#]

16 février 2017

Entre deux jours de pluie, photo Marie-Ange Jurgens

image1 portail

Posté par oceandefleurs à 09:34 - Commentaires [1] - Permalien [#]

15 février 2017

P1210118

P1210122

P1210116

P1210128

P1210135

 

Un oiseau nous prévient  sur deux notes  concises

 « Un instant de gagné sur la nuit de l’hiver » !

Imprudent,  un bourgeon se montre à découvert

Et s’inclinent toujours des branches indécises

 

Entre le gel  sournois et les douceurs promises …

Il faut attendre un peu  que du diable vauvert

Le soleil se décide  à  colorer de vert

L’horizon dénudé ! Nos hâtes sont permises,

 

Et surveillent le ciel, de ses humeurs, captives !

Ici quelques flocons, ailleurs filtre en faisceaux

Le prisme lumineux, plus loin sont les assauts

 

De vents étourdissants qui rendent si craintives

Encore perce-neige et   fragile pensée  …

L’heure viendra pourtant de leur folle odyssée !

Cécile Arielle 12 Février 2017

Posté par oceandefleurs à 05:20 - Commentaires [8] - Permalien [#]