Photo Sébastien KECH

DSCN6611

 

Comme une petite fable …

Des cygnes dans l’eau douce élurent domicile !

Ils étaient deux enfants à l’aube  d’un destin

Qui les avait unis, vêtus de blanc satin.

Ils bâtirent un nid sous la pierre fissile

 

                Et couvrirent le toit  d’une branche gracile.

                Ils ne parlaient ni Grec, ni Celte, ni Latin

                Mais  trouvaient  chaque jour quelque menu fretin

                Sous l’arche, sans soupir : leur vie était facile !

 

Ils eurent des enfants ! Présents  à leur chevet

Ils passèrent des nuits à  lisser leur duvet …

 Ainsi  fila le temps que le soleil  falune !

 

                A l’aurore  l’un d’eux glissa dessous le pont

                Il  disparut bientôt, dans un reflet de lune

                Au  dernier chant de l’autre un tendre  écho répond !

Cécile Arielle  09 Novembre 2011