11 mars 2013

    Il pleut souvent des mots  confus et décousus Dans le dense  dédale où s’infiltre, illusoire, Un jour,  nouveau venu,  tout aussi provisoire, Aussi furtif que ceux  qu’autrefois j’avais  eus    En ces hivers mordants !  Tout là-haut, recousus, Les nuages s’en vont,  et   le temps   dérisoire Embrume  mon élan d’un motif  rescisoire. J’avais pourtant d’azur, tous nos bonheurs, cousus !   Pourrai-je... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 08:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

11 mars 2012

Si la terre palpite et frémit sous la mousse Au secret du matin. Si même les oiseaux En arpèges zélés font vibrer  les roseaux Lorsque l’hiver frileux,  comme un peu las, s’émousse,                   Et si  plus vivement, la feuille se trémousse                 Au  faîte des forêts aux multiples fuseaux ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:33 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 janvier 2012

de l'une à l'autre année ...

Nouvel an,  juste éclos :   un  douze et son mystère ! Au flux comme au reflux des parfums et des voix Deviner dans la brume une à une les voies Sans écouter les chants de quelque caudataire !                   Il me faut avancer avec pour seul critère                 Au-devant de mes pas et pour  digne  pavois ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:35 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 juillet 2011

Ils l'ont dit avec talent ...

  Irène de SAINT-CHRISTOL Les Messes de Soleil (La Lucarne ovale Editions) ETE PLUVIEUX   La pluie de l’Eté, obstinée est l’interminable extrême-onction d’un printemps qui n’en finit pas d’attendre de l’hiver l’absolution des neiges d’autrefois. ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 13:47 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
01 mai 2011

  De ce printemps hâtif nous avons tant reçu ! Quelques larmes de soie au déclin de l’aurore Un à un  cent bourgeons  que le soleil déflore Et cette ombre, là-bas,   qui danse à notre insu …   De ce nuage fou personne n’a perçu Là-haut la moindre trace et pourtant il pérore Il  nargue le futur de son chant insonore On le sait, à jamais,  d’ions malsains,  conçu !   Rien ne semble changé ! La glycine s’élance Et se mêle au lilas, bleuissant en silence Un... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:59 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 janvier 2011

Sur des photos de SÉBASTIEN En pointillés les buis dessinent notre rêve Ils ouvrent le chemin vers des lieux si secrets Qu’il nous plaît de les suivre à petits pas discrets Pour offrir à nos yeux, une pause, une trêve !   Une herbe qui s’incline en révérence brève Et ces arbres touffus d’où naissent tout exprès Des sons inattendus, sont tout autant d’attraits Pour mon souffle en suspend qui, vers le ciel, s’élève.   Il est bon de se perdre hors l’espace et le temps... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:59 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

01 janvier 2011

Je fais en cette nuit le bilan de l’année : Un film à regarder, impartiale et honnête ! Le négatif d’abord pour en vider la tête Afin qu’une espérance y demeure, obstinée …   De la première rose,  au printemps,  juste née A ces longs fils de glace au blizzard trouble-fête Une larme brisa quelques chants à tue-tête  Et pu jaillir furtive, au soir,  inopinée   Ainsi s’en vont les jours, en sentiments extrêmes Sur un livre, épanchés,  d’audaces en... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 00:02 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 juin 2010

Ils l'ont dit avec talent ...

" Ainsi va le monde ici-bas. Le temps emporte sur son aile Et le printemps et l'hirondelle Et la vie et les jours" Alferd de MUSSET
Posté par oceandefleurs à 05:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2010

Ils l'ont dit avec talent ...

"Ô souvenirs ! Printemps ! Aurore !" Victor HUGO
Posté par oceandefleurs à 05:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2010

Une rose a choisi ...

Une rose a choisi d’élire domicile Dans le jardin  secret d’une âme en devenir. Puisse  à jamais l’esprit flou s’en ressouvenir Accorder bienveillance  à la tige gracile    Lorsque  dans la tourmente, elle ploie, elle oscille. Ainsi dans le mystère où vont se désunir Arômes et couleurs pourquoi se rembrunir ? L’éther en gardera quelque trace fossile ! Dans l’ailleurs étoilé de splendeur mensongère Un parfum va se perdre en un prisme moiré Un fil relie au ciel l’or... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 06:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,