14 octobre 2016

Demain à Nice, sur la colline du château qui surplombe la mer, sera rendu un hommage aux victimes de l'attentat du 14 Juillet dernier. Puissent notre compassion et nos pensées émues éclairer, accompagner, réconforter les coeurs brisés mais aussi être les messagères confiantes   de notre espérance  pour que s'allègent enfin  les souffrances du monde. Viva Nissa la Bella !
Posté par oceandefleurs à 23:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]

14 octobre 2016

A Irène de Saint-Christol, à Fabienne …  14 Octobre !   Les notes  et les mots résonnent de concert Et de leur union naît cette voix cristalline … Un hommage  en douceur  sur la terre orpheline Où souvent pleure encore  un regard outremer …   L’âme poète vit, scintille sur la mer  En mille embruns salés, vole vers la colline Au moment de l’adieu. Quand le cœur dodeline Et croit que tout s’éteint dans  un  soupir   amer,   Une force  est reçue et l’on... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:53 - Commentaires [6] - Permalien [#]
12 octobre 2016

   Campagnes électorales  d'ici, d'ailleurs ... Les oiseaux volent bas, leurs petits noms surtout ! Chacun prétend avoir en soi la science infuse Et l’infaillible cap, ou son de cornemuse Afin de dominer  tous ses rivaux en tout !!!   Et bien sûr,  de promettre  et de jurer  partout Qu’elle ou bien lui  fera,  pardon si l’on s’amuse,  Et qu’on les croie ou pas … redoutant  une ruse Un pays d’abondance  et de bonheur  itou …   ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:08 - Commentaires [5] - Permalien [#]
08 octobre 2016

  Si les roses parfois, laissent avec pudeur Et discrètes,  paraître,  en silence leur peine, En ton vif ou pastel  est leur destin de reine. Un rai vient escorter, au matin leur candeur.   Elles volent au vent qui s’invite, rôdeur, Quelques  légers  frissons   mais d’une humeur sereine Elles montrent  encore  une beauté    pérenne … En les  voyant ainsi frêles en leur grandeur   Jouant de leurs attraits et de toutes leurs armes ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
03 octobre 2016

 
Posté par oceandefleurs à 05:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 septembre 2016

   
Posté par oceandefleurs à 05:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]

28 septembre 2016

      A mon âge avancé  vraiment, je dois  apprendre A réprimer, à taire autant qu’il se pourra  Bien des mots, des idées, avis … et cætera Certains pourraient je crois, se gausser, se méprendre   Et condamner tout net, sans chercher à comprendre, Une audace incongrue au cœur de l’agora ! « Ton temps est révolu » chante un chœur d’opéra Si jeune encore et  sûr  de pouvoir entreprendre   Un chemin neuf et vierge ! Et pourtant !... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
24 septembre 2016

  Vous conterai-je un jour la riche  liberté De mes étés d’antan,  l’eau claire et la lavande Apportaient leur fraîcheur ;  la mer et sa guirlande Aux effluves salées, leur virtuosité.   J’allais de ci, de-là, sans peur,  avec gaîté Courant parmi les fleurs, et des vagues, gourmande, Au point d’en ignorer mesure et réprimande ! Il me semblait alors  qu’un monde en sa clarté   M’attendait pour toujours ! Les rêves de l’enfance Ont l’espace et le temps pour  entrer dans la... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 septembre 2016

  Sous la voûte  dorée  où chacun se recueille Il suffit  d’un  seul chant aux paroles sacrées Et les larmes pourtant profondément ancrées Jaillissent brusquement :   sans frémir  on accueille   En latin quelques mots ; un refrain,  pour nous,  cueille Au champ des souvenirs quelques  perles nacrées ! Nos forces,   tout  soudain,  d’un trouble,    pénétrées Ont la fragilité,  sans vraiment qu’on le veuille,    A... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:37 - Commentaires [6] - Permalien [#]
14 septembre 2016

Ainsi que l’avait dit autrefois le poète En rimant, cœur serré, les rêves et l’ennui « C’était pendant l’horreur d’une profonde nuit » ! (*) Pourquoi faut-il toujours que sur notre planète   Une  haine implacable  à nouveau se répète Et blesse aveuglément,  hier comme aujourd’hui,  En chaque être,  l’espoir,  du monde,  chaque fruit ?   L’Histoire en ses récits,  en témoigne, indiscrète !   Un seul  réel progrès pourrait-il voir le jour ? ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:02 - Commentaires [3] - Permalien [#]