25 août 2017

    Au sein de ce qu’on croit être  silence et nuit Est l’espace  où s’en  vont et vivent  nos pensées. Un souffle  les emporte en ondes cadencées A ce  rythme éternel  qui nous  semble fortuit.   Et pourtant  ce secret qui tourmente  ou séduit, Hante les cœurs humains aux teintes nuancées En quête  d’absolu,  de soifs récompensées, Et  de  ces rêves fous,    que  tout  espoir  poursuit. ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:07 - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 août 2017

quelques insolites , photos Régis MOULU

 
Posté par oceandefleurs à 05:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
19 août 2017

Aux victimes d'ici, de là-bas, d'ailleurs ...

  Jusqu’où vont se nicher, la rancœur et la haine ? Il semble que le temps loin de les apaiser, Démultiplie leur force, au lieu de les user Pour espérer qu’un jour s’interrompe la chaîne !   Il nous faudrait savoir dans l’histoire lointaine Où chercher  l’origine,  et qui put  l’attiser Au  point  de lentement  vouloir  dramatiser Une   distincte option   si simplement  humaine ?   En  cet entêtement, en  cette intransigeance... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 17:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 août 2017

Posté par oceandefleurs à 05:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 août 2017

De la défloraison jusques au renouveau Les roses  ont su taire  au monde  leur détresse Et faire fi  sans peur,  de la verve traîtresse Accablante d’un  feu,   filant son écheveau.   Les roses ont bravé  le tourbillon dévot De l’haleine  d’Eole,  et   ri de la   prêtresse Epanchant  ses sanglots en sillons qu’elle  tresse Au gré de son humeur,   qui, sur le tact, prévaut !           ... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:28 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 août 2017

        Le ciel était de nacre et l’air doux et paisible Aucun signe apparent,  d’un demain  redouté … Tout au plus  mais au loin,  quelque flux  andante Suggérant  sans le dire  un  instant  divisible.   En moi,  ce flou, pourtant devînt  clair et lisible. Un vertige   soudain, comme un songe éventé Laissant crue, et cruelle une réalité : J’étais seule  et perdue en ce monde visible !   Il fallut... [Lire la suite]
Posté par oceandefleurs à 05:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]