P1060830

P1060823

P1060819

P1060798

P1060820

 

 

Il pleut souvent des mots  confus et décousus

Dans le dense  dédale où s’infiltre, illusoire,

Un jour,  nouveau venu,  tout aussi provisoire,

Aussi furtif que ceux  qu’autrefois j’avais  eus 

 

En ces hivers mordants !  Tout là-haut, recousus,

Les nuages s’en vont,  et   le temps   dérisoire

Embrume  mon élan d’un motif  rescisoire.

J’avais pourtant d’azur, tous nos bonheurs, cousus !

 

Pourrai-je retrouver parmi les turbulences

Une voix, un parfum, si tendrement aimés 

Les roses et les fruits  si  hardiment semés ?

 

Le printemps ose un chant mais comme  en aparté…

J’avance encore un peu,  mais sur le bas-côté

Je laisse auprès des fleurs  tant  de récents silences !

Cécile Arielle 09 mars 2013

P1060805

P1060818

P1060821