P1060429

P1060329

P1060418

P1060316

P1060413

P1060230

P1060157

P1060425

P1050923

P1060412

De la difficulté de dire en peu de mots

Toujours entremêlés, toujours un peu les mêmes,

Un ressenti de l’âme en  de banals  poèmes, 

Un sentiment profond sur certains nos maux !

 

De l’impossible élan de  brandir des rameaux

Lorsque l’hiver vengeur en marge des bohèmes

Offense de son givre un ou cent  enthymèmes,

Il reste à   laisser choir,  la verve à  demi-mots.

 

Ne plus dire et cacher  que  je pense et je suis

Par le vent entrainée, alors que je poursuis

Une étoile perdue au milieu des décombres….

 

Et si tout près, les fleurs éteignent leurs couleurs

Si  s’enlisent les jours en dégradés trop sombres

Intactes,  survivront,  nos  intimes valeurs

Cécile Arielle, 03 Décembre 2012

P1060306