P1000552

P1000563

P1000545

Nouvel an,  juste éclos :   un  douze et son mystère !

Au flux comme au reflux des parfums et des voix

Deviner dans la brume une à une les voies

Sans écouter les chants de quelque caudataire !

 

                Il me faut avancer avec pour seul critère

                Au-devant de mes pas et pour  digne  pavois

                L’image d’un printemps qu’à peine j’entrevois

                A l’éveil de  ces fleurs,  dont je suis donataire !

 

Sous le ciel doux et rose en ce matin glacé

La terre se craquèle et vient  en résonnance

Apporter à chaque heure,  un  rythme  cadencé :

 

                Entre un avenir flou nourri de souvenance,  

                Une page achevée, un espoir  effrangé

                Nouveaux jours, an tout neuf : qu’y a-t-il de changé ?

 

Cécile Arielle 8 Janvier 2012

P1000564

P1000566

P1000571

P1000573

Avec toute ma gratitude pour vos nombreux messages en mon "absence" !